Outils pour utilisateurs

Outils du site


system:base:help

help : aide pour les nouveaux utilisateurs et administrateurs

Utilisation

help en ligne de commande 8-)

Documentation

man help

Description

Ce document a pour but de familiariser les nouveaux utilisateurs et administrateurs systèmes avec OpenBSD et, si nécessaire, avec UNIX en général.

En premier, une mine d'informations est contenue dans les pages de manuel système. Dans UNIX, la commande man(1) est utilisée pour les voir. Écrivez man man pour avoir les instructions à-propos de comment l'utiliser correctement. Prêtez une attention spéciale à l'option -k.

D'autres références à OpenBSD incluent la FAQ (Foire aux Questions) localisée à https://www.openbsd.org/faq/, qui est plus à l'attention des administrateurs et qui présume que le lecteur possède une certaine connaissance d'UNIX. Il y a aussi des listes de diffusion en place où des questions sont posées aux développeurs d'OpenBSD et à d'autres utilisateurs ; voir https://www.openbsd.org/mail.html.

Les administrateurs systèmes devraient toujours lire la page de manuel afterboot(8) qui explique une variété de tâches qui sont typiquement assumées après le premier démarrage du système. Durant la configuration du système, considérez en premier toutes implications de sécurité possibles qui peuvent résulter de vos changements.

Le shell Unix

Après être connecté, certains messages systèmes sont typiquement affichés, ensuite l'utilisateur est capable d'entrer des commandes à exécuter par le programme shell. Le shell est un interpréteur en ligne de commande qui lit les entrées utilisateur (normalement depuis un terminal) et exécute des commandes. Différents shells sont disponibles ; OpenBSD est fourni avec csh(1), ksh(1), et sh(1). Chaque shell utilisateur est indiqué dans le dernier champ correspondant à l'entrée dans le fichier système password (/etc/passwd).

Commandes de base Unix

man interface aux pages de manuel système. Concernant toutes les commandes listées ci-dessous, écrivez man command pour obtenir l'information détaillée sur ce qu'elle fait et comment l'utiliser.

pwd imprime le chemin en cours. Les fichiers sont organisés en hiérarchie (voir hier(7)) appelée arborescence. Cette commande indiquera dans quel répertoire vous êtes actuellement localisé.

cd change le chemin de travail. Utilisez cette commande pour naviguer au-travers de la hiérarchie fichier. Par exemple, écrivez cd / pour changer de répertoire de travail vers root.

ls liste le contenu du répertoire. Écrivez ls -l pour une liste détaillée.

cat bien qu'il est plusieurs utilisations possibles, cat filename affichera le contenu d'un fichier texte à l'écran.

vi édite les fichiers textes. Par exemple, vi filename. Voir aussi mg(1).

mkdir crée un répertoire. Par exemple, mkdir dirname.

rmdir supprime un répertoire.

rm supprime des fichiers. Les fichiers sont généralement supprimés par leurs propriétaires. Voir la commande chmod(1) pour avoir les informations sur les permissions de fichier.

chmod change les modes de fichier, incluant les permissions. L'utilisation n'est pas immédiatement évidente ; veuillez lire sa page de manuel avec attention, à-propos des permissions de fichiers, spécifiquement sur les fichiers systèmes, qui sont vitaux pour maintenir la sécurité et l'intégrité.

cp copie des fichiers.

mv déplace et renomme des fichiers.

ps liste les processus actifs. La plupart des systèmes basés sur UNIX, incluant OpenBSD, sont multi-tâches, ce qui signifie que beaucoup de programment partagent les ressources systèmes en même temps. Un usage commun est ps -auxw, qui affichera les informations à-propos de tous les processus actifs.

kill tue les processus. Utilisé la plupart du temps pour arrêter des programmes ne s'exécutant pas normalement, mais aussi pour signaler des programmes demandant certaines opérations (e.g., relire leur configuration).

date affiche la date et l'heure système actuelle.

mail accède à la boite mail.

exit se déconnecte du système.

Quand une commande est entrée, il est vérifié en premier si elle est interne au shell. Si ce n'est pas le cas, le shell parcours tout répertoire contenu dans la variable d'environnement PATH (voir environ(7)). Si la commande n'est pas trouvée, un message d'erreur est affiché. Autrement, le shell exécute la commande, passant les arguments spécifiés dans la ligne de commande.

Les commandes internes au shell n'ont pas leur propre page de manuel, il est ainsi nécessaire de lire la page de manuel du shell utilisateur. Des outils tels que which(1) et “whence”, une commande interne à ksh(1), peuvent être utilisés pour voir les commandes en cours d'exécution.

Voir aussi

Histoire

Cette page de manuel a été écrite par Aaron Campbell aaron@openbsd.org et est apparue la première fois dans OpenBSD 2.6.


system/base/help.txt · Dernière modification: 2020/08/27 05:05 de pengouinpdt